Canada

Share

Niagara

Nous terminons notre rapide tour de l’Est Canadien par les incontournables chutes de Niagara !

On s’est dit qu’elles devaient être magiques, glacées sous la neige… Mais on ne savait pas qu’il faisait beaucoup plus chaud par ici que dans le reste du Canada où nous étions les jours précédents… Alors elles ne sont pas glacées, mais tout de même magiques !

Niagara Niagara Niagara

Niagara Niagara Niagara

À part les chutes, la ville de Niagara n’a rien d’attrayant… Elle est principalement composée de casinos, d’hôtels et de restaurants !
La nuit, les rues sont hyper éclairées…

Niagara Niagara

… Et les chutes aussi !

Niagara

Share

Ottawa

Après un court séjour au Québec, nous repartons sur les routes pour retrouver la langue anglaise. La tempête de neige a laissé par endroit jusqu’à 30 centimètres de neige, ce qui rend la circulation difficile mais donne des paysages de grandes beautés.

Ottawa Ottawa

Arrivés à la capitale du Canada, nous décidons d’aller vers le parlement, bel édifice qui fait la réputation de cette ville.

Ottawa

Puis nous faisons une ballade sur la plus grande patinoire au monde. Le canal Rideau devient complètement gelé en hiver pour devenir un gigantesque terrain de gliassades, avec location de patins, traineaux et même des buvettes sur la glace.

Ottawa

La ville a une architecture mêlant l’ancien et le moderne et nous sommes plutôt séduits par son atmosphère.

Ottawa Ottawa

Share

Montréal

Emmitouflés sous 5 couches de vêtements, une capuche, un bonnet, une autre capuche, une écharpe remontée jusqu’au nez pour éviter d’y avoir des stalactites, nous partons à la découverte de Montréal.

Montréal

Il fait très beau ! (Le ciel est bleu, mais il fait au moins « moins 8 000 C° ».) Nous choisissons de nous promener dans la vieille ville pleine de charme.

Nous découvrons la Basilique Notre-Dame, très colorée.Montréal-Basilique NotreDame

Le marché Bonsecours.

Montréal-MarcheBonsecours

Nous flânons, mais pas pour longtemps. Il est vital de se réfugier en intérieur pour ne pas mourir de froid. Montréal est connue pour avoir une « ville souterraine »… Un gigantesque réseau sous terre qui permet d’arpenter la ville sans se transformer en glaçon !

Montréal-Villesouterre

Nous avons passé plus de temps dans la campagne autour de Montréal, plus précisément à Terrebonne. Nous nous sommes baladés dans les parcs, sur les rivières gelées, dans les villages typiques.

Montréal

Montréal

Montréal

Nous nous sommes réchauffés au coin du feu en mangeant du sirop d’érable et plein d’autres spécilités québécoises… en regardant la tempête de neige passer.

Share

Québec

Nous continuons notre chemin vers le grand nord et après avoir passé la frontière Canadienne, nous nous retrouvons en territoire francophone !

Arrivés dans la ville de Québec avec notre auto, nous chaussons nos souliers « spécial neige », rajoutons tous nos chandails sur le dos et partons à la découverte de cette jolie cité.

Quebec

Disons le, nous y sommes au bon moment. Pas parce qu’il fait -17 degrés et qu’il y a une tempète de neige (appelée bombe météorologique) mais parce que c’est le carnaval de Québec et surtout, surtout… parce que c’est la « Poutine week » ! (Rien à voir avec un certain président, nous parlons ici plutôt de spécialité culinaire). Pour voir à quoi ressemble cet évènement, il y a le site internet www.lapoutineweek.com.

Quebec

La poutine est une spécialité d’ici. Si vous vous laissez tenter, n’allez surtout pas faire une prise de sang le lendemain, votre taux de cholesterol atteindrait des records !

Durant le carnaval, il y a plein d’événements en lien avec l’hiver dont des concours de sculptures.

Quebec

Quebec

Nous avons visité le musée de la civilisation, un très bon moment car ce musée est très interactif. Nous sommes ensuite allés vers la citadelle, puis au château Frontenac. Oui, sur la photo c’est bien le fleuve Saint-Laurent qui est en partie recouvert de neige et de glace.

Quebec

Nous voulions aller au Lac Saint-Jean mais la météo nous en a empêchée. À la place, nous avons chaussé des raquettes dans le parc Jacques Cartier pour y faire une très jolie randonnée.

Quebec Quebec

Nous ne pouvions pas repartir de Québec sans passer voir les chutes de Montmorency, un incontournable quand on visite la région. En hiver, c’est incroyable car les chutes sont gelées.

Quebec Quebec

Quebec

Québec nous a vraiment séduite par sa beauté. Cette ville a une âme qui nous laisse totalement sous le charme.

Share

Boston

Changement de cap, changement de pays, changement d’univers, changement d’hémisphère, retour à l’hiver glacial après 8 mois de printemps et d’été ! Nous voilà en Amérique du Nord !

Boston

Nous avons atterri à New-York et avons directement pris la direction de Boston pour visiter cette vieille ville américaine. Vieille car c’est l’une des premières à avoir été fondée et qu’elle est donc pas mal chargée d’histoire. Au programme la visite du quartier de Cambridge avec la fameuse université d’Harvard et tout le campus étudiants.

Boston

Découverte de Beacon Hill, un quartier où l’on se promène dans de jolies petites rues pavées, au milieu de maisons en briques rouges. On peut y découvrir quelques hauts lieux des droits Afro-américains (Boston a été la première ville américaine à abolir l’esclavage en 1783).

Boston Boston

The freedom trail. Une ligne en pavés rouges traverse la ville en passant devant tous les monuments ou lieux à voir.

Boston

Elle débute dans le Boston Common, le plus vieux parc des États-unis. Il suffit ensuite de la suivre pour découvrir le Massachusetts State House (la chambre des Représentants).

Boston

Boston
Des cimetières, (où La famille de benjamin Franklin est enterrée)
L’ancienne City hall
la Old State House (l’un des plus vieux bâtiments publics du pays avec une licorne sur le toit)

Boston
Faneuil et Quincy ,un grand marché couvert (le « Go Pats » était pour encourager l’équipe de Football américain de la région qui le soir même jouait la finale du Superbowl!)

Boston

BostonLe quartier italien
Le North End et Charlestown où on peut voir un gros trois-mâts (un des plus vieux bateau de guerre du monde).
Boston est une ville très agréable où nous nous réhabituons doucettement aux températures négatives…

 

Share

Argentine – le bilan

Des chutes gigantesques d’iguazu, au glacier Périto Moreno, en passant par le désert, les plaines et les montagnes patagonnes. Nous sommes allés jusqu’au bout du monde, à la mythique Ushuaia. l’Argentine offre une palette de paysages et d’atmosphères magiques et oniriques !
Quoi de mieux qu’une vidéo pour vous donner un bref aperçu de ce que nous avons vécu au pays de la Quilmes 🙂

 

Share

Argentine

Share

Ushuaia

Au bout de la Patagonie, il y a la Terre de Feu, et au bout de la Terre de Feu, il y a Ushuaia… Ce nom fait rêver non ? Et bien nous y sommes !!!

ushuaiaC’est LA ville la plus au sud du monde, aux portes de l’Antarctique et du pôle Sud.

ushuaiaLa ville est une cité portuaire et touristique à laquelle il manque un peu de charme. Mais il y a le parc national de la Tierra del Fuego autour, magnifique, qui vaut le détour !

parc naturel terre de feuAu programme randonnées et balades dans la baie de Lapataia, autour des Lago Roca, Lago Verde, Lago negro (oui, toutes les couleurs existent !).

parc naturel terre de feuDe très jolis paysages situés entre mer, lacs, champs, forêts et montagnes, des couleurs changeantes selon les moments de la journée et de bonnes bouffées d’air pur.

parc naturel terre de feuLe Lago Esmeralda d’un bleu laiteux, un peu turquoise est magnifique aux pieds des montagnes. Il se mérite après une longue randonnée sur terrain assez accidenté et marécageux…

lago esmeraldalago esmeraldaNous pouvons accéder au glacier Martial au nord de la ville. Après avoir vu le Perito Moreno, il ne nous impressionne pas trop…

glacier martialMais nous sommes au bout du monde !!!!

Share

Terre de feu : Pourquoi ce nom ?

Alors qu’elle se trouve tout au Sud de la planète, pas loin du pôle Sud, qu’il y fait froid, humide, qu’il y a beaucoup de vent et aussi beaucoup de neige, pourquoi la Terre De feu s’appelle t-elle « Terre De Feu » ?
C’est à cause de notre bon vieux Magellan ! Quand il est arrivé par le détroit portant aujourd’hui son nom, il a été surpris par la quantité folle de fumée venant de l’archipel. C’était en fait les indiens locaux qui faisaient des feux sur les côtes.
Et puisqu’il n’y a pas de fumée sans feu, il donna le nom de Terre De Feu à la région. Drôle non ?

Share